Sax on the Web Forum banner
1 - 2 of 2 Posts

·
Registered
Joined
·
76 Posts
Discussion Starter · #1 · (Edited)
Ci joint traduction d'une partie de l'excellente page sur Pierret faite par http://www.saxpics.com/ suite à nos échanges réciproques et avec sa permission:
Prem!ère partie

« L. Pierret et Cie. » démarre sa fabrication en 1906, d'après nouvel index de Langwill.

Ils tenait un magasin de saxophone-seulement en dehors de Paris puis a fait une variété de "Stencils" pour Olds, Paul Beuscher, Santy Runyon et d'autres. Les concepteurs en chef semblent avoir été Henri et Roger Junck.

Quelques saxos, en particulier les premiers modèles, sont emboutis par " des anciens ouvriers de Millereau et de Besson". Celà indique que L. Pierret a été formé des ouvriers de ces compagnies ou étaient une filiale complètement possédée ou quelques telles : nous savons, du nouvel index de Langwill, que Millereau a été acheté par Selmer en 1931 et que Besson était acheté par SML vers la fin des années 40, ainsi, il ne s'est pas comme Millereau ou Besson « dissous » dans Selmer.

Pierret arrête de fabriquer des saxos autour de 1972. Certains ont suggéré que Pierret aurait vraiment cessé de produire des saxos autour de 1963 -- ce qui coïncide avec les derniers modèles connus de parisien d'Olds -- et que tout les autres instruments auraient été arrangés en série plus tard et/ou emboutis avec "Parisian Ambassador". Pour le moins, le dernier brevet de Pierret eut lieu en 1971.

Pierret a toujours eu au moins deux "lignes" de saxophone durant sa production : "Standard" et… autre chose. "Autre chose" a habituellement été un clétage additionnel, telle que l'avant clef de clef et/ou de trilles de l'altissimo F (généralement altissimo D# et G#), et un microtuner de bocal. Cette construction a mis en parallèle Dolnet à cet égard : vous avez eu le modèle "Bel-Air" avec le clétage de base et alors vous avez eu les éditions "Royal Jazz" avec les clefs sauvages de trilles.

Cependant, la vraie différence semble avoir été que les modèles "Standard" étaient non seulement considérablement moins chers, selon les catalogues 1952 , mais ils étaient " junkier" -- si on peut indiquer que les modèles d'Olds étaient des stencils "Standard" (ce que je ne peux pas prouver actuellement)

Si vous regardez en arrière dans la ligne de Pierret, vous voyez également les instruments qui ont une gamme seulement au low B. Ce n'est pas nécessairement une indication d'âge avançé : c'était une pratique courante parmi (et Allemand) les fabricants français. Les low B ont été basés sur les brevets d'A. Sax et ont été vendus comme meilleur marché "prix d'appel" des saxophones. Cette pratique s'est terminée dans le milieu des années 1930.

Je me permets de préciser également que les stencils siglés Paul Beuscher et autres que ne sont pas tous des Pierret. Il y a, par exemple, beaucoup de Paul Beuscher qui sont des Dolnet. De plus, dans les "Olds Parisian Ambassador" on peut retrouver quelques modèles de Beaugnier ; il y en a avec les numéros de série impair , sous forme de 01-23456 ou de 123456, et nous n'avons pas vu des images de ces derniers.

Une autre chose d'amusement est qu'il y a plusieurs différentes variations de chaque saxo. Il y a au moins deux modèles "Super Artiste", par exemple. Les choses que vous devez rechercher sont les protège-clés et les clétages , en particulier dans le faisceau de G#. Mon avis ? Ceux à rechercher vraiment sont marqués "Artiste Compétition" (ou "Constellation") comme le faisceau de G# du Buffet "SuperDynaction".

En conclusion, il y a un excellent examen du modèle "Artiste Compétition":
http://www.shwoodwind.co.uk/Reviews/Saxes/Alto/Pierret_Competition_alto.htm

Compléments, liens et brevets :
http://www.saxpics.com/pierret/index.htm#pan

jazzbrass 4/2007 "Translated from www.saxpics.com. Copy made with permission."
 
1 - 2 of 2 Posts
Top