Sax on the Web Forum banner
1 - 8 of 8 Posts

·
Registered
Joined
·
76 Posts
Discussion Starter · #1 · (Edited)
Ci joint traduction d'une partie de l'excellente page sur Pierret faite par http://www.saxpics.com/ suite à nos échanges réciproques et avec sa permission:
Deuxième partie

"Il est Bien ce sax ! C'est un Selmer ?" - "Non ! " - "Un Buffet alors ? "- "Non c'est un Pierret !"


Chaque fois que n'importe quelle compagnie française intéressante est mentionnée, la première chose qui sort de la bouche de quelqu'un est, "Ont-ils été fait par Selmer ?" La seconde est, " Si ce n'est pas Selmer c'est Buffet ?" Comme avec SML, il y a quelques similitudes visuelles (particulièrement avec Buffet), mais, également comme avec SML, il y a des brevets pour Pierret.

Il y a un catalogue 1952 d'un site Web suédois qui comporte des Pierret. La traduction littérale correcte est quelque chose comme, "Nous avons également des saxophones Buffet disponibles argentés et laqués. Si vous voulez un, nous pouvons vous l'obtenir, ils ils coûtent un peu plus cher!"
La chose la plus ennuyeuse au sujet de Pierret est que leurs numéros de série semblent signifier posture accroupie. Mon avis est que la numérotation représente chaque modèle, plutôt qu'un total général. En d'autres termes, un Pierret "Modèle 7" avec un numéro de série de 7.000 est le 7,000th Modele 7 fait, PAS le 7,000th Pierret fait. Cependant, ce numérotage périodique a pu avoir changé et revenir à la forme traditionnelle vers la fin des années 40, quand "Oxford" et "Artiste" ont été présentés, mais commençant par le numéro de série 1.
En d'autres termes, l'on peut accepter qu'il y ait approximativement 50.000 saxos "Oxford" et "Artiste" ont été produits, particulièrement en factorisant dans les diverses versions de chacun et la grande quantité de stencils de chacun, en particulier vu que j'ai vu les klaxons superbes d'Artiste et d'Oxford avec un numérotage périodique très bas.

Veut-on savoir à quoi ces saxos sont équivalents? Basés sur une conception, proche de Beaugnier (siglés Leblanc pour la plupart). Basés sur le clétage, chers à Buffet. Basé sur la couleur sonore Buffet aussi probablement. Non, je n'ai pas un diagramme de numéro de série. Je peux seulement supposer que les klaxons ont été produits comme suit :

* "sans label" ou estampés
* "Corps Embouti" (probablement vers 1920)?
* Modèle 1 à 7 ( discontinu début 1920; probablement tous ont été produits concurremment)?
* Vibrator (probablement introduits début 1920s)?
* Virtuor (bocal microtuner 1929)?
* Concerto with Virtuor (fin 1930s)?
* Super 8[/URL][/COLOR][/B] (late 1930's
* Oxford (& Santy Runyon stencils -- à partir des années 1940's, jusqu'à 1948's Conn Connstellation, or, according to Paul Coats, late 1950's, after the Connstellation. Mon avis, parce que nous avons ci-dessous des saxos des années 50, et que ceux-ci ont été faits de 1945 à 1948 environ)?
* Super Artiste (probablement produits vers 1953 quand le brevet a été émis)?
* Artiste Competition (& Olds stencils. Parisian Ambassador semble avoir lieu à partir environ de 1963 )

Pierret et les autres

Il y a un certain nombre de "Pierret" marqués "M. Poimboeuf" . Ce Monsieur Hippolyte Poimboeuf était le joueur de saxophone ténor du quartet de Marcel Mule (avec René Chaliné à l'alto et Georges Chauvet au baryton) tous membres de la Garde Républicaine de Paris. En d'autres termes, des musiciens classiques de grand renom.
Il faut savoir que Marcel Mule était l'essayeur officiel de Pierret qu'il ne quittera qu'en 1963 pour aller chez Selmer.

En plus, et comme mentionné ci-dessus, Santy Runyon a commissionné le modèle "Oxford" pour être employé comme pochoir pour ses magasins dans le Texas.

Le beau stencil Robert Martin Constellation "Artiste Compétition" a été fait pour l'ancienne maison de musique de Robert Martin à Mâcon., simple distributeur spécialisé dans la vente de Stencil principalement de Couesnon. Aussi appelé Martin Frères précédemment.

Vercruysse et Dhondt successeurs de Dhondt début XXème. installé à Lille (59) rue de Band Wedde et au 139, 143 rue de Paris de 1927 à 1959. Etait revendeur d'instruments de différentes marques telles que Pierret, J.T.L. (Jérome Thibouville Lamy à Ivry La Bataille -Eure-), Gaubert. Ces instruments étaient fournis soit avec la marque du fabricant soit sans.

C. Jeuffroy était une marque de fabrique de Noblet- Thibouville, il fut ouvrier chez Noblet (Langwill) (il y a ce nom encore et oui, c'est le Noblet dont fait partie Leblanc). La mention la plus tôt que je pourrais trouver sur le Web de « C. Jeuffroy » avait lieu de 1880.

Le point principal de tout ceci : ceux-ci sont vraiment, des noms vraiment respectés. Il montrent que Pierret n'était pas exactement un homme que l'on jette en tirant la chasse !

Compléments, liens et brevets :
http://www.saxpics.com/pierret/index.htm#pan

jazzbrass 4/2007 "Translated from www.saxpics.com. Copy made with permission."
 

·
Registered
Joined
·
1 Posts
Bonjour, désolé de mettre de post içi mais je ne sais pas ou trop me tourner. Un amis à récement récupérer une ancienne maison et en demolissant un mur il y à trouvé un saxophone!
Curieux et exité par son histoire nous nous sommes précipitez sur internet pour en savoir un peu plus. mais il est apparement très dificile d'obtenir des informations a sont sujet...
Sauriez vous m'en dire plus?
Le saxophone est un Pierret 207Bd Voltaire VIRTUOR, est à été signé par Hippolyte Poimboeuf.

Vous sauriez en quelle année cet instrument à été fabriqué? Et vous sauriez m'en dire plus sur son histoire?
Merci beaucoup d'avance et j'espère que vous saurez trouver le temps de me répondre.

Cordialement

Yves
 

·
Distinguished SOTW Member, Forum Contributor 2012
Joined
·
1,020 Posts
Yves
malheureusement Jazzbrass est décédé il y a un an environ. J'essaierai de vous contacter par PM (Private Message) avec qq éléments de réponse.
 

·
Premium Member
Joined
·
11,596 Posts
Yves
malheureusement Jazzbrass est décédé il y a un an environ. J'essaierai de vous contacter par PM (Private Message) avec qq éléments de réponse.
J'étais pour fermer la discussion mais je me suis rendue compte qu'il est toujours possible rajouter de l'information sur les saxes Pierret. Après tout, c'est à cela que ça sert un forum de discussion ;)

Pierre, si tu as la chance (et si ça ne te déranges pas) tu pourrais peut-être partager dans le forum quelques éléments de ta réponse à Yves?
 

·
Distinguished SOTW Member, Forum Contributor 2012
Joined
·
1,020 Posts
A vos ordres, Big Sister!
Voici en substance ce que je lui ai répondu:

Moi aussi je me suis intéressé aux Pierrets (et aux autres petites marques françaises de saxos, en tant que saxophoniste) mais sans avoir la connaissance encyclopédique de feu Jean Monange aka Jazzbrass.

Le Virtuor ainsi que les autres modèles aux noms latins de Pierret (pex Nil Melior) est un modèle de l'entre deux guerres. Années 30-35 je dirais.
Si vous avez des photos et des notions d'Anglais, postez-en le lien sur la partie anglophone du Forum sous "diverses marques de saxos". Quelqu'un saura vous le dater plus précisément. S'il a la clé de fa frontale ça confirmerait les années 30.
Ce sont de bons instruments, ils étaient en avance sur Selmer à cette époque là. En effet, Poimboeuf était collègue de Marcel Mule (le Pape du Saxophone Classique en France, il a créé l'Ecole Française du Saxo Classique) à la Garde Républicaine et jouait du ténor dans son premier quatuor de saxos (où Mule jouait du soprano). D'ailleurs tous les 4 jouaient des Pierrets au début. Poimboeuf est resté essayeur chez Pierret jusque dans les années 50 je crois, quand Pierret a produit son meilleur modèle, le Compétition. Mule quant à lui était essayeur chez Couesnon, puis Selmer où il a été à l'origine du Mark VI.

En dépit de ce passé prestigieux, les Pierrets ne sont pas très cotés, ce fabricant français ayant suivi la même déconfiture que tous les autres sauf Selmer et Buffet: survie dans les années 50-60-70 grâce à de gros contrats sur les US (production de stencils, voir ci-dessous), puis liquidation quand les Américains se sont tournés vers le Japon.
Cependant, il semble qu'on les redécouvre (pas au sens littéral comme vous!!), en particulier en Europe, surtout les Compétition et les Super Artistes, voir Stephen Howard en Angleterre qui a écrit une page dithyrambique sur le Compèt).
Très probablement, le coût de la remise en état de votre Virtuor en dépassera la valeur (tous les tampons sont probablement foutus, ressorts rouillés, axes serrés). S'il est argenté il faudra aussi de l'huile de coude. ça n'engage à rien de le montrer à un luthier (ou deux) pour avis, si vous désirez le remettre en état....

Personnellement j'ai essayé les derniers stencils (ie saxos produits sous un prête nom) de Pierret qu'on trouve ici facilement aux US sous la marque Olds (qui a aussi fait appel à d'autres fabricants), en alto, ténor, et baryton et ce sont de bons saxos, assez justes, puissants, sonorité chantante, mécanique solide, mais prise en main un peu archaïque (surtout pour le ténor). L'une de mes filles apprend à jouer du saxo sur un Olds qui convient bien aux petites mains (car les clés de paume main gauche sont assez près du corps de l'instrument).

Fin de citation (avec qq coupures)
Ah oui, un dernier détail: sur le Compèt, Pierret a introduit un système d'attache unique d'axes remplaçant les pivots doubles, en particulier pour les clés de paume (MD et MG). On retrouve ce système chez B&S (Weltklang) -- Je pense que B&S, en Allemagne orientale, a copié, mais sans en être sûr à 100% -- et.... il revient sur des saxos made in China (pex Berkeley). Je l'ai vu ailleurs, mais j'ai oublié où.
 
1 - 8 of 8 Posts
Top